le cri de revolte des humbles ou la jeunesse ne se laissera pas bouffer…

"on  peut vivre  au monde une vie magnifique lorsqu’on sait travailler et aimer travailler  pour ce qu’on aime et aimer ce a quoi on travaille."
leon tolstoi
 
 
 
le cri de revolte des ouvriers
 
 
 
"si mon nom est connu aujourd’hui ,c’est a la maison ,parce que c’est moi qui fais la cuisine .je m’debrouille pas mal,vous savez!on veut bien le croire.
on aime  surtout a penser qu’il est doue pour la realisation de fictions televisees .ses deux precedentes avaient conquis le public.nul doute que le cri en fera autant.en quatre episodes ,herve basle ,de st malo ,raconte le monde ouvrierde la metallurgie en lorraine et son declin.
en juillet 1987 ,robert panaud assiste a la fermeture des hauts fourneaux au pied duquel il a travaille toute sa vie .un enterrement qui met fin a 120 ans d’histoire .comme toujours chez herve basle ,les petites histoires sezrvent a raconter  la grande ,avec un humaniste certain "le cri c’est la parole de l’ouvrier qui gueuler pour se faire entendre .c’est aussi le cri de la souffrance .et celui de  la mort "le realisateur s’attache a parler des gens dont on parle peu."je ne veux pas dire les petites gens".je ne trouve pas ça respectueux.mais je pense  que ce qu’ils vivent est tout aussi interessant que ce que vit la reine d’angleterre "il a choisi la fiction ,car "elle permet aux gens de se decouvrir vraiment .elle est aussi percutante car elle fait peur .il n’epargne la responsabilite de personne .ni celle du patronnat ,ni celle de l’eglise .il a lu des centaines d’ouvrages et les repliques ,parfois lourdes de sens ,ont une explication historique qui le dedouane de toute exageration .."dans tout ce que j’ai lu sur les metallos aux 19 et 20 ieme siecles ,je n’ai pas raconte la moitie de ce que les patrons faisaient subir aux ouvriers .."alors il lance ce cri de colere :"en france ils sont en train de tout detruire dans le contrat detravail .mais j’ai confiance dans la jeunesse .elle est tournee vers l’avenir et elle ne se laissera pas bouffer." 
Publicités
Cet article a été publié dans le monde du travail. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour le cri de revolte des humbles ou la jeunesse ne se laissera pas bouffer…

  1. philippe dit :

    le realisateur met en scene les conditions de vie des "humbles".apresles gens de la mer et les paysans.il raconte les metallos.c’est un rendez vous que je vous donne le 13 mars derniere emission sur le cri sr fr2.a bientot

  2. un ptit tour dans ma ptite tête dit :

    BIEN VOTRE BLOG, TRES BIEN, UN ARTISTE……..

  3. philippe dit :

    tres bel ensemble contestataire sur le cpe sr caen,c’etait presque une contestation familiale,car ce sont trois generations qui ont defiles dans la rue,tous les acquis conquis de longue lutte se desintegrent  comme une poussiere,c’est un beau  gachis les usines ou tout ce qui ont ete des symboles de vie ,de luttes et de fraternite collective.et si l’on faisait pareil a la republique que devienrait notre pays d’ou notre leitmotiv restons les yeux ouverts presevons nos acquis et faisons en sorte que notre memoire nationnale ne se desintegre pas a tout jamais…la jeunesse n’a jamais ete malade…madame la medef…reste ds ta cuisine patronnale

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s