a la recherche de la paix…ou…la guerre juste…la raison eclairée…un bellum justum…ius gentium

a la recherche de la paix…
 
 
 
extraits d’une conférence donnée
 
 
 
le 5juin 2004
 
 
 
pour le 60ieme anniversaire du débarquement,
pendant le TE DEUM ,priere pour les victimes,pour la paix et action
de grace pour la libération…
 
 
 
par le cardinal joseph ratzinger
 
 
 
a st étienne a caen…
 
 
 
 
 
°o)_OOOOOO_(0°
 
 
 
la guerre juste…
 
 
 
une criminel et ses comparses avaient reussi à prendre le pouvoir de l’état en allemagne.et cela crea une situation ou, sous la domination du parti,le droit est l’injustice s’imbriquaient l’un dans l’autreet souvent passaient,preque inséparablement,l’un dans l’autre.car le régime conduit par un criminel exerçait aussi les fonctions classiques de l’état et de ses ordonnances.il put ainsi,en un certain sens, exiger l’obéissance de droit des citoyens et le respect vis a vis de l’autorité de l’etat (rm12,1ss§),mais il utilisait en meme temps les instruments du droit comme instruments de ses buts criminels.
s’il y a eujamais dans l’histoire,un bellum justum(une guerre juste ),c’est bien ici,dans l’engagement des alliiés,car l’intervention servait finalement aussi bien de ceux contre le pays desquels a été menée la guerre.une telle constatation me parait importante,car elle montre,sur la base d’un évenement historique,le caractére insoutenable d’un pacifisme absolu.cela n’ote rien,bien sur,au devoir de poser trés soigneusement la question si a quelles condition est possible encore aujourd’hui quelque chose comme une guerre juste,c’est a dire une inervention militaire,mise au srvice de la paix et obeissant a ses critéres moraux,contre des régimes injustes établis.surtout ce qu’on a dit fait mieux comprendre ,espérons le,que la paix et le droit,la paix et la justice sont inséparablement liés l’un a l’autre;quand le droit est detruit,quand l’injustice prend le pouvoir,c’est toujours la paix qui est menacée et déjà,pour une part,brisée.la préoccupation pour une forme du droit qui garantit la justice a l’individu et à la communauté dans son ensemble.
 
 
 
la raison eclairée…
 
 
 
en europe,apres la fin des hostilités,en mai 1945,il nous a donné de vivre une période de paix comme notre continent,ne la guére connue dans toute son histoire pour un temps aussi long.c’est là en grande partie le mérite de la premiére génération de politiciens aprés la guerre-Churchill,Adenauer,Schumann,De gaspéri,qu’il nous faut remercier en cette heure:nous devons remercier de ce que l’element déterminant ne fut pas l’idée de revanche ou meme de vengeance et d’humiliation des vaincus,mais le devoir de garantir a tous leur droit;qu’a la place de la concurence s’introduit la collaboration,l’échange des dons offerts et acceptés,la connaissance et l’amitié mutuelles,précisément dans une diversité ou chaque nation conserve son identité,et la conserve dans une commune responsabilité pour le droit,apres la précedente  perversion du droit.le centre moteur de cette politique de paix fut le lien de l’agir politique avec la morale.le critérium intérieur de toute politique,ce sont les valeurs morales que nous n’inventons pas mais qui sont présentes et qui sont les memes pour tous les hommes
disons le ouvertement:ces hommes politiques ont puisé leur idée morale de l’état,de la paix et de la résponsabilité dans leur foi chrétienne qui avait surmonté les epreuves de vl’Illuminisme et qui s’était largement purifiée dans la confrontation avec distortion du droit et de la morale opérée par le parti nazi.ils ne voulaient pas construire un état confessionnel,mais un état formé par la raison éthique;cependant leur foi les avait aidés a retablir et a remettre en vie la raison asservie et dénaturée par la tyrannie idéologique.ils ont fait une politique de la raison – de la raison morale;leur christianisme ne les avait pas éloignés de la raison,mais il avait plutot eclairé leur raison.
 
 
 
 
 
 
un pacifisme absolu…
 
 
 
 
un pacifisme absolu qui dénie au droit tout moyen coercitif,serait la capitulation devant l’iniquité,sanctionnerait sa prise de pouvoir et livrerait le monde au diktat de la violence,ainsi que nous l’avons déjà briévement mentionné au debut..mais pour que la force du droit ne devienne pas elle meme iniquité,il faut qu’elle se soumette à des critéres stricts qui doivent etre reconnus comme tels par tous.elle doit interroger les causes de la terreur qui prend tres souvent sa source dans une situation d’injustice à laquelle ne s’opposent pas des mesures efficaceq.surtout il est important d’accorder toujours à niveau une caution de pardon,afin de briser le cercle de la violence.là ou l" oeil pour oeuil " est pratiqué sans merci,on ne peut trouver d’issue a la violence.des gestes d’humanité qui,rompant avec la violence,cherchent l’homme en l’autre et en appellent a sa propre humenité,sont necessaires, là meme ou paraissent a premiére vue du temps perdu;dans tous les cas,il est important que ce ne soit pas seulement une puissance déterminée qui maintienne le droit.trop facilement s’immiscent ensuite, dans l’intervention,des intérets particuliers,qui altérent la claire vision de la justice.il est urgent d’avoir un véritable ius gentium (droit des peuples )sans une prépondérance hégémonique et des interventions correspondantes:seulement ainsi peut apparaitre clairement qu’il s’agit là de protection du droit commune de tous,meme ceux qui se trouvent,comme on dit,de l’autre coté de la barriére
 
 
 
l’Occident et l’Islam…
 
 
 
mais dans la collusion actuelle entre les grandes democraties et la terreur a motivation islamique entrent en jeu des questions dont les racines sont plus profondes encore.il semble qu’on assiste ici a la collusion entre deux grands systemes culturels possédant,du reste,des formes tres différentes de puissance et d’orientation morale-l’"Occident" et l’Islam .cependant qu’est l’Occident? et qui est l’Islaml’un et l’autre sont des mondes polymorphes incluant de grandes diff"rences internes- des mondes qui sont aussi, à bien des égarts,en inter reaction mutuelle.dans cette mesure,il est faux d’opposer ainsi globalement l’Occident et l’Islam.certains tendent cependant a creuser plus profondément l’opposition:la raison eclairée ferait face ici a une forme de religion fondamentaliste-fanatique,il s’agirait alors d’abattre avant tout le fondamentalisme sous toutes ses formes et de promouvoir la victoire de la raison pour laisser le champ libre aux formes eclairées de la religion,mais en les qualifiant bien eclairées,parce que soumises a tout aux criteres de cette raison.
 
 
 
la religion,la raison…et la paix
 
 
 
il est vrai que,dans cette situation,le rapport entre la raison et la religion est une importance decisve et que la recherche du juste rapport entre elles est au coeur de nos efforts en matiere de paix.modifiant une affirmation de hans kung,je voudrais dire qu’il ne peut y avoir non plus de paix dans le monde sans la veritable paix entre la raison et la foi,parce que sans la paix entre la raison et la religion,les sources de la morale et du droit tarissent. pour expliquer le sens de ce que j’affirme,je voudrais formuler la meme pensée de façon négative:il existe des pathologies de la religion- nous voyons,et il existe des pathos de la  raison-et cela aussi nous le voyons;et les deux pathos constituent des dangers mortels pour la paix,et je dirais meme,a l’époque de nos structures globales de puissance,pour l’humanité dans son ensemble.
regardons -y de plus prés.Dieu ou la divinité peut etre transformé en une absolution de la puissance particuliére, des interets particuliers.une image de Dieu devenue ainsi partisane, qui identifie l’absoluité de Dieu avec la communauté particuliére ou ses zones d’interets, et éléve par là en absolu des choses empiriques,relatives,dissout le droit et la morale:le bien est alors ce qui sert ma propre puissance; la différence effective entre le bien et le mal s’éffondre.
la morale et le droit deviennent partisans.cela empire encore lorsque la volonté d’engagement pour des fins particuliéres acquiert tout le poids du fanatisme de l’absolu,du fanatisme religieux,et devient par là parfaitement brutal et aveugle.Dieu est transformé en une idole dans laquelle l’homme adore sa propre voloté.
nous voyons une chose de ce genre chez les terroristes et leur ideologie du martyre,une ideologie qui,à vrai dire,dans les cas particuliers,peut etre  aussi tout simplement une éxpression du désespoir face a l’injustice du monde. nous avons du reste devant nous,dans les sectes du monde occidental,des exemples d’un irrationalisme et d’une déviation de la dimension religieuse,qui montrent combien dangereuse devient une religion qui perd son orientation.
mais il y a aussi la pathologie de la raison entiérement coupée de Dieu.nous l’avons vu dans les idéologies totaltaires qui s’etaient coupées de dieu et voulaient désormais construire l’homme nouveau,le monde nouveau
hitler doit sans doute ertre qualifié d’irrationnaliste.toutefois les grands prophetes et réalisateurs du marxisme ne se comprenaient pas moins comme des constructeurs du mond animes seulement par la raison.peut etre l’expression la plus dramatique de cette pathologie de la raison.est elle poll pot, en qui se manifeste de façon immediate la cruauté d’une telle reconstruction du monde
quand avec la recherche du code génétique,la raison se saisit de racines de la vie,elle tend toujours davantage à ne plus voir dans l’homme un don du créateur( ou de la nature ),mais a en faire un produit.l’homme esr "fait" et ce ce qu’on peut "faire",on peut aussi detruire.la dignité humaine disparait.ou donc les droits de l’homme devraient-ils en core trouver un ancrage?comment pourrait encore resister le respct de l’homme,meme vaincu,faible,souffrant,handicapé?en tout cela,la notion de raison s’aplatit toujours plus.les anciens faisaient encore par exemple,la distinction entre le ratio et l’intellectus,entre la raison dans son rapport à la réalité empirique et manufacturabler,et la raison pénétrant les couches les plus profondes de l’etre ,mais il ne subsiste plus,désormais,que le ration au sens trés étroit du terme.seul ce qui est vérifiable,ou plus exactement ce qui est falsifiable,vaut encore comme rationnel:la raison se reduit à ce qui est controlable au niveau expérimental.
tout le secteur de la morale et de la religion fait alors partie du domaine  de ce qui est "subjectif"-il tombe en dehors de la raison commune ;la religion et la morale n’appartiennent plus alors à la raison:il n’y a plus de critéres communs,"objectifs",de la moralité.pour la religion .,on ne considére pas cela de façon trop tragique-chacun  doit trouver  la sienne ,ce qui veut dire qu’on regarde en tout état de cause comme une sorte d’ornement subjectif,doté éventuellement de motivations utiles.
bien sur- si la réalité n’est que le produit de process mecaniques,elle ne comporte  comme telle aucune morale.le bien en soi,qui tenait encore tant a coeur a kant,n’existe plus.bien signifie simplement "meilleur que ",a dit un théologien moraliste décédé depuis lors.s’il en est ainsi ,il n’existe pas non plus ce qui est en soi,et toujours mal.le bien et le mal dépendent  alors du calcul des conséquences. et c’est ainsi du reste qu’ont agi de fait les dictatures idéologiques: dans un cas donné,si cela sert la construction du monde futur de la raison,il peut etre eventuellement bon de tuer des innocents.de toute façon leur dignité n’existe plus.la raison malade et la religion manipulée se rencontrent dans le meme resultat.la foi en dieu ,la notion de dieu peut etre manipulée et elle devient alors déstructrice:telle est la menace qui pése sur la religion;mais une raison qui se coupe entiérement de dieuet qui veut le confiner tout simplement dans le domaine de la subjectivité,perd le nord et ouvre ainsi de soi la porte aux forces de destruction.
comme chrétiens nous sommes appelés,non pas certes a poser les limites a la raison  et a nous opposer  à elle ,mais à  refuser  de lui réduire  à une raison de faire et a lutter  pour sa facullté de perception du bien et du bon,du sacré et du saint .c’est  alors que nous  ménerons  le vrai combat  pour l’homme et contre l’inhumanité.seule une raison  qui est  également ouverte a dieu-seule une raison qui est également ouverte a dieu-seule une raison  qui ne bannit pas la porale dans la spére sbjective ou l’abaisse en un calcul ,peut parer la manipulation de la notion de dieu et les maladies de la religion et offrir des remédes.
c’est ici qu"apparait le grand défi  que les chrétiens d’aujourdhui devraient  relever;leur tache,notre tache est d’amener la raison  à fonctionner intégralement ,non seulement dans le domaine  de la technique et du développement  matériel du monde,mais aussi et avant  tout en tant que faculté de vérité ,promouvant sa capacité de reconnaitre le bien,condition du droit et par là également présupposé de la paix dans le monde
.
 
 
 
qui est dieu…?
 
 
 
notre tache a nous ,chrétiens du temps présent,est d’insérer notre notion de dieu dans le combat pour l’homme.deux choses caracterisent cette notion de dieu:dieu lui meme est logos-sens,raison,parole,et c’est pourquoi l’homme lui correspond par vl’ouverture de la raison et la défense d’une raison qui ne soit pas aveugle aux dimensions morales de l’etre.car"logos" signifie une raison qui n’est pas simplement mathématique,mais qui est en meme temps le fondement du bien et qui garantit la dignité.la foi dans le dieu-logos est en meme temps foi en la force créatrice de la raison;c’est la foi dans le dieu créateur,ce qui signifie croire que l’homme est crée a l’image de dieu et qu’il participe dont la dignité inviolable de dieu lui meme;l’idée des drdroits de l’homme posséde ici son fondement le plus profond,meme si son developpement et ses vicissitudes historiques ont parcouru des voies diverses
 
Dieu est logos.qa cela s’ajoute un second element;la foi chrétienne en dieu nous dit aussi que dieu-la raison eternelle-est amour.elle nous dit qu’il ne constitue pas un etre axé sur lui meme,sans relation.justement parce qu’il embrasse tout,il est relation et il est amour.la foi en l’incarnation de dieu en jesus christ,est l’expression suppreme d’une conviction:que le coeur de tout morale,le coeur de l’etre lui meme et son origine la plus intime est l’amour.
cette affirmation est le refus le plus fort de toute ideologie de la violence;elleest la vraie apologie de l’homme de dieu.pour autant,nous n’oublions pas que Dieu de la raison et de l’amour est aussi le juge du monde et des hommes-le garant de la justice,à laquelle tous les hommes devront rendre compte;maintenir actuelle vérité du jugement est,face aux tentations du pouvoir,une mission fondamentale:chacun doit rendre compte.il y a une justice qui n’est pas abolie par l’amour.
je voudrais mentiuonner encore un troisiéme element de la tradition chrétienne qui est de fondamentale importance pour les adversités de notre temps.la foi chrétienne a supprimé-sur la base du chemin de jésus-l’idée de la théocratie politique.elle a-en termes modernes- établi la sécularité d’un état dans lequel les chrétiens cohabitent,dans la liberté,avec des tenants d’autres convictions,une cohabitation ayant pour ase,du reste,la responsabilité morale commune qui est donnée par la nature de l’homme,par la nature de la justice.d’ici,la foi chrétienne distingue le royaume de dieu,qui ,’existe pas dans ce monde en tant que réalité politique et peut exister comme tel,mais advient par la foi,l’ésperance et la charité,et doit transformer le monde de l’intérieur;dans les conditions actuelles du monde de l’intérieur;dans les conditions actuelles du monde,le royaume de dieu n’est pas un royaume du monde;il est plutot un appel à la liberté de l’homme et pour la raison,un appui pour qu’il puisse accomplir sa propre tache.les tentations de jesus ont finalement piur motif cette distinction,en meme temps que la liberté de choix,qui est garantier a tout homme.
en ce sens,l’etat laic est un resultat de la decision chrétienne fondamentale,meme s’il a fallu une longue lutte pour en comprendre toutes les conséquences.ce cartactere séculier,"laic" de l’etat inclut en son essence cet equilibre entre raison et religion que j’ai essayé de montrer auparavant.
par là il s’oppose aussi au laicisme idéologique qui voudrait en quelque sorte etablir un état de la pure raison,un etat qui est coupé de toute racines historiques et ne connait plus,dés lors,que les fondements moraux s’imposant à cette raison. ainsi ne lui reste,a la fin ,que le positivisme du principe de la majorité,et decadence du droit qu’il entraine;autant que celui ci,aubout du compte,est régi par la statistique.
les etats de l’occident s’engagaient tout entiers sur cette voie,ils ne pourraient a la longue résister à la pression des idéologies et des théocraties politiques;un état,meme laic,a le droit,et meme l’obligation de trouver son support dans les racines morales marqqua,ntes qui l’on construit; il peut et il doit reconnaitre les valeurs fondamentales sans lesquelles il ne serait pas devenu ce qu’il est sans lesquelles il ne peut survivre.un état de la raison abstraite,anhistorique,ne saurait subsister.
 
 
 
conclusion…
 
 
 
il importe que nous vivions avec energie et pureté notre propre héritage.afin qu’il soit rendu visible et efficace,avec toute sa force intérieure de persuation,dans l’ensemble de la societé
c’est un fait:si nous faisons pas memoire de dieu de la bible,du dieu qui s’est fait proche de j.christ,nous ne trouverons pas le chemin de la paix.
 
 
 
ps.ce document a été distribué dans la paroisse de ste etienne pour la circonstance du 60ieme anniversaire 6 juin 44,apres ce que l’on a pu entendre dans les médias,sur l’attitude du souverain pontife a propos des religions en tant que pape ;ceci etait un prélude a ce qui a été annoncé.tout simplement pour information ,sans plus…
 
 
 
pour un prochain  RV que je vous souhaite a tres bientot
 
 
 
 
 
Publicités
Cet article a été publié dans Organisations. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s