les eaux étroites…L’EVRE…julien gracq…du pays des mauges

il n’y a pas si longtemps…
 
 
je vous entretenais de ce beau coin du pays des mauges…
ou un écrivain :julien gracq,vous parle de ce beau pays…
 
 
CIMG2261
 
 
 
l’EVRE… de ces eaux etroites…poursuivons
 
 
CIMG2270
 
 
 
c’est ainsi que le vallon dormant de l’evre,petit affluent inconnu de la loire qui débouche dans le fleuve a 1500 m de st florent le vieil,enclot dans le paysage de mes années lointaines un caton priviligié,plus secrètement ,plus somptueusement coloré que les autres,une réserve fermée qui reste liée de naissance aux seules idées de promenade ,de loisir et de fete agreste.ce qui constituait d’abord pour moi ,il me semble,sa singularité,c’etait que l’evre,comme certains fleuves fabuleux de l’ancienne afrique,n’avaitr ni source ni embouchure qu’on put visiter.du coté de la loire,un barrage noyé,fait de moellons bruts culbutés en vrac,et qu’on pouvait traverser à sec en été vers l’ile aux bergères,empeche de remonter la rivière a partir du fleuve;un fouillis de frenes,de peupliers et de saules cernait le lacis des bras au délà du barrage ,et décourageait l’exploration vers l’aval.vers l’amont,à cinq ou six km,un barrage de moulin ,à coulénes,interdit aux barques de remonter plus avant.
aller sur l’evre se trouvait ainsi lié à un cerémonial assez exigeant qu’il convenait de prévoir un jour ou deux à l’avance:le temps d’alezrter dans u café du marillais la tenanciére et de retenir l’unique bachot
 
 
CIMG2282CIMG2283
 
 
 
centenaire,bancal,délabré,vermoulu,cloqué de goudron,et parfois dépourvu de gouvernail -qu’elle gardait cadenassé prés du barrage et prêtait-aux consommateurs de son établissement;en guise de tolets,la tige des avirons dépareillés coulissait dans un noeud d’osier.la brûlure piquante et assoiffante de la limonade tiède reste par là inséparable dans mon souvenir de l’appareillage:je la retrouve intacte sur ma langue quand je relis le grand meaulnes.là comme au marillais elle fait exploser encore contre mon palaisje ne sais quel goû exotique et perdu de jeudi carilloné et de frairie modeste.
 
 
CIMG2249CIMG2284CIMG2285CIMG2287
 
 
 
on s’embarquait-on s’embarque,je pense toujours-au bas d’un éscalier de planches qui dégringolaitr la haute berge glaiseuse;les branches se croisaient au-dessus de l’étroit chenal d’eau noire;on entrait de plain- pied dans une zone de silence plus subtil et comme alerté, ami de l’eau comme l’est la brume, et que rompait seulement l’égouttement plat et liquide des pales des avirons relevéspresque aussitôt venait battre un instant bordé l’écho à la fois caverneux et étoffé de la voûte du pont de pierre;au délà,la riviére s’élargissait entre des prairies basses
 
CIMG2302CIMG2303CIMG2304CIMG2306CIMG2307
 
 
bordées de rouches,roseaux coupants où s’embusquait parfois,palissadé jusqu’au menton,un pêcheur figé et souçonneux comme une sentinelle;là s’étalaient déjà partout en travers de la riviére les constellations vertes et flottantes des peuplements de châtaignes d’eau qu’on soulevait au retour et qu’on inspectait comme des filets pour y récolter les macres aux corns aiguë:petits crânes végétaux épineux que la cuisson durcit et qui livrent fendus,en guise de cervelle,une noisette au goût douceâtre de sucre et de vase,friable et grenue,et qui xcrisse entre les dents…
 
 
 
CIMG2267CIMG2273CIMG2275CIMG2276CIMG2277CIMG2279CIMG2290
 
 
 
au fil de l’eau ,que vous soyez de la moselle ou d’ailleurs fabricant de maquettes ou tout simplement rameur,rodinscot vous fait découvrir une partie de cette loire sauvage…je ne retournerais pas ici sans penser a cette belle ecriture de julien gracq…cet ecrivain de la nature
a bientot pour la suite…
 
 
 
CIMG2311CIMG2312CIMG2317
cette loire avec ce coté miniaturiste
 
 
 
CIMG2153CIMG2156CIMG2165CIMG2186CIMG2187CIMG2188CIMG2219
 
rien n’est surprenant dans mon souvenir comme la variété miniaturiste desv paysages que longe le cours sinueux de la riviére dans l’espace de ces quelques km:si lentement que glisse barque dans l’eau stagnante,d’une couleur de café trés dilué,ils semblent se succéder et se remplacer àa la vitesse huilée des décors d’une scéne à transformation,ou de ces toiles de diorama qui s’enroulaient et se déroulaient,et défilaient devant le passager de luna-park assis dans sa barque vissée au plancher.
 
 
 
 
 
CIMG2154CIMG2155CIMG2157
le plaisir exceptionnellement vif,et presque l’illusion de fausse reconnaissance,que m’a procuré dés les premiéres pages la lecture du domaine d’arnheim tient,je pense,à la sensation que la nouvelle de poé communique simultanément de l’immobilité parfaite de l’eau et de la vitesse réglée de l’esquif qui semble moins saisi par un courant que plutôt tiré de l’avant par un aimant invisible.
 
 
CIMG2190CIMG2191CIMG2192
 
 
 
plus tard,le cygne de lohengrin,remontent,puis descendant sur la scéne de l’opéra les lacets de la riviére,m’a rendu une fois encore,fugitivement,cette sensation de filicité presque inquiétante qui tient-je ne l’ai compris qu’alors- à l’impréssion de l’accélération faible et continue qui naît d’une navigation surnaturelle.le sentiment de l’appel dans toute son urgence confiante loge pour nous dans ces esquifs ingénus-cygnes,caïques,auges de pierre- qui glissaient dans les contes à la surface d’une eau immobile:à l’inverse de la suggestion toujours maléfique qui s’attache à l’apparition des objets volants non identifiés,le bonheur toujours,l’exaucement d’un voeu, tout au moins le secours surnaturel dans le péril,semble éperonner leur navigation silencieuse.
 
 
 
CIMG2240CIMG2241CIMG2243
 
 
 
 
rodinscot…
Publicités
Cet article a été publié dans Voyages. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s