ce peintre… sans maître…sans perspective…courbet dans son miroir…narcissique… et …homo-duplex

la peinture ne peut sans tomber dans l’abstraction laisser dominer un côté partiel de l’art ,soit tout autre des moyens si multiples dont l’ensemble seul constitue cet art." gustave courbet…°.°.°.°
 
 
Autoportrait dit Le fumeur de pipe (1849)
 
 
 
les éspérances de Courbet qui se disait volontiers son élève.peu aprés à paris ,Courbet fit la rencontre  décisive du peintre de scéne de genre françois bonvin.celui-ci l’initia au sacro-sait rituel de la copie au musée du luxembourg et surtout au musée du louvre .
 
 
 
au louvre ,courbet à l’instar de géricault ,chassériau ou delacroix avant lui,découvrit la peinture renaissante des bolonais et des vénitiens ,la peinture baroque des écoles nordiques du xviie et du xviii e siécle et les peintures espagnoles de vélasquez ,zurbar’an et murillo .
 
 
 
 
le reveil de st jérôme(1840) qu’il éxécuta au louvre aprés guerchin  ou loth et ses filles de meme l’inspiration ,demeurent  les principaux témoignages  d’une production largement détruite  par l’auteur  à l’exception des portraits ,et les premiéres  grandes toiles  historiques  ou transparait  le difficile héritage  romantique.
 
 
 
 
le sujet de prédilection de l’artiste semblait l’auto portrait .ce genre à part,fondé sur l’observation de son reflet  dans un miroir,impliquait un état de concentration et d’immobilité  du peintre sujet.il se rendit a la haye  pour admirer les portraits de rembrandt .car il se peignait lui meme ..par contre Courbet aimait les mises en scéne.
 
 
 
il aimait travestir son apparence.il aimait s’habiller en femme ,ainsi de suite s’habillait et se déshabillait en disant ce sont les femmes qui m’ont habillé.ces modéles sont du type romantique;c’est lui qui est à l’origine du mythe de sa touche personnelle et moderne..il y a un mélange de vérité romanesque et constructions lyriques d’instants vécus..en cela  le jeu de rôle auquel s’adonnait Courbet est vite devenu un jeu de pistes pour qui voulait percer un jour ce personnage narcissique;
il s’était choisi  comme modéle  privilégié  et ses oeuvres formaient  un corpus cohérent.
 
 
 
 
 
le mont st michel francis cabrel madeleine…cliquez ici
 
 
 
a bientot…
 
 
 
 
" l’art historique est par essence contemporain ,chaque époque qui n’a pas su s’éxprimer par ses propres artistes ,n’a pas le droit  à etre exprimée par des artistes ultérieurs .ce serait falsification de l’histoire."gustave courbet
 
 
 
 
 
" une idée .tenez:laissez nous vos canons krupp ,nous les fondrons avec les nôtres ensemble […]ce monument colossal ,que nous érigerons ensemble sur la place vendôme ,sera votre colonne des peuples ,la colonne de l’allemagne et de la france à jamais fédérées." …gustave courbet
 
 
 
 
 
 
 
 
rodinscot…
 
 
 
 
Publicités
Cet article a été publié dans beaux-arts. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s