un rayon de soleil…ce mur de berlin …de bernard storch

une semaine pour renaître
un demi siecle pour savoir
 
un livre a lire…toute une histoire
 
Fragment du Mur de Berlin devant le parlement européen, à Bruxelles
 
 
celle d’une enfance…
 
 
 
 journal d’un enfant de la guerre
 
 
 
enfin la liberté
 
 
 
 
un soir de novembre 1989,nous vîmes à la télévision la chute du mur de berlin.j’en avais les larmes aux yeux ,moi qui n’avais pas revu ma famille en RDA depuis dix ans et qui ,’avais pas pu soutenir mon frére horst lorsqu’il avait perdu sa femme  ann rose 1988.
en aout 1990,ce fut la réunification des deux allemangnes,dés cet instant,je n’eus qu’une idée en tete,revoir ma famille.nicole partit avec moi .rien ni personnene vint entraver notre voyage .la frontiére et les sbires avaient disparus comme par enchantement .nous arrivames a lleizig sans avoir a présenter nos papîers depuis Reims.l’obsassion est-allemande du "aussweisbitte " semblait bien morte.par contre ,je fus étonné par lenombre devéhicules ,surtout des trabant ,abandonnés sur le bas côté tout au long de la route qui menait d’est en ouest.
Egon n’était pas chez lui ,parti en tournée avec le cirque .margot  nous reçut  à bras ouverts .son mari était décédé .onze  années avaient filé depuis ma derniére visite. les enfants  connuspetits,étaient à présent des adltes.nous nous rendîmes sur la tombe de ma mére .j’en profitai pour p^rendre a mon nom  l’entretien de sa tombe  pour plusieurs années ,car le délai normal était passé et horst n’avait pas fait le renouvellement.
 
 
 
Fragment du Mur au Centre de Commerce Mondial, à Montréal
 
 
 
quel choc en arrivant chez horst!son nom ne figurait pas sur la porte d’entrée .heureusement ,j’avais les adresses de ses filles,sabine et simone,et c’est sabine qui nous amena chez une amie de son pére,hannelore.veufs tous les deux,hannelorez et horst avaient décidé de vivre ensemble.c’est a bras ouverts que nous fûmes,là aussi,accueillis.les filles vinrent nous présenterleur petite famille,fraziska,âgée de cinq ans .simone son épouxfrank,avaient eux aussi une fille,henriette,de trois ans plus jeune.
puis ce fut BERLIN…
 
    
 
il y avait éormément de gens tout au long du mur .certains ,avec du gros matériel,marteaux piqueurs,masses et gros burins,d’autres avec de simples  marteaux et petits burins.tous essayaient  de récupere des morceaux du mur.nous en ramassâmes  quelques uns ,rangés dans une petite boîte en bois que m’avait donnée ma tante charlotte,avec une petite phrase écrite de sa main à l’intérieur.
devant la porte de brandenburg, des dizaines et des dizaines de camelots de toutes sortes,des blancs et des noirs,et meme des asiatiques,vendaient dezs vestes ,des pantalons,chemises,insignes,décorations,casquettes,casques,botteschaussures et des morceau de murbien sûr,vestiges.la plupartdes choses provenant de N.V.A,l’armée nationnale populaire.
 
 
 
 
"durant toute une partie de mon enfance,j’ai cru que ma mére m’avait abandonné.j’en ai voulu à la terre entiére.ce n’est pas d’avoir été placéà l’assistance publique dont j’a le plus souffert,nonc’était celui de ne pas savoir.ni qui j’étais ni dou je venais.de vivre au quotidiencette absence et ce vide.de conna^tre l’injusticed’étre rejetté ,humilié…"
 
 
 
 
rodinscot                  …a plus
 
 

  
 
hommage a l’abbé…pierre…texte poétique…sur le bord du trottoir
 
ces…sdf…hors des suffrages et des sondages…sourds et certains…ce vertige de la vie
 
cette éxclusion…porte au nez…vous vous en foutez…ect
 
 

 
 
Publicités
Cet article a été publié dans biographe et tranche de vie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s