ou serez- vous ce 23 ET 22 novembre 2008…au mémorial de caen

ou serez vous…?
 
logo 
 
ce 22 et 23 novembre 2008
 
Coeurs sans frontières - Herzen Ohne Grenzen
 

Samedi 22 novembre de 9h à 12h30 et de 14h30 à 18h

Enfants des guerres : brisons le silence

logo

 

 

Enfants nés d’un soldat allemand et d’une française pendant la Seconde Guerre mondiale, enfants nés dans les Lebensborn nazis, ces « haras » raciaux imaginés par les nazis pour faire engendrer par des aryens soigneusement sélectionnés ce qui devait aboutir à la « race supérieure », …
 

 

Denonciation

Pour mieux comprendre leur destin, rendez-vous au Mémorial de Caen le samedi 22 novembre autour du témoignage de Jean-Daniel Rémond, né dans un Lebensborn. Venez écouter les analyses d’historiens (Fabrice Virgili, Pierre Rigoulot) ou de journalistes (Gilles Perrault), …

À 20h30, projection du film Tondues en 44 suivie d’un débat en présence du réalisateur Jean-Pierre Carlon.

En savoir +

Journée d’étude historique « Les silences de l’Histoire ». En partenariat avec l’association Coeurs sans frontières.
Renseignements :
www.coeurssansfrontieres.com
Entrée
libre et gratuite dans la limite des places disponibles

 

 
ce rendez vous de l’histoire
 
 logo
 
la nôtre,la vôtre…
 
celle de la france et de notre europe
 
histoire vraie et vécue…
 
cette période…de guerre 1944
 
 

Daniel Rouxel /// Mittwoch, 17-10-07 23:31

Né maudit – Nathan 12 et + par ARTHUR TENOR. En voici le préambule : " Ce livre est un récit de fiction. Les personnages et les lieux ne sont donc pas réels et les événements imaginaires. Pourtant, cette histoire est vraie, parce qu’elle est inspirée d’un moment de l’Histoire de France qui ne doit pas sombrer dans l’oubli. Bien au contraire, il faut garder en mémoire, dans notre mémoire collective, que des êtres humains ont été châtiés par certains de leurs semblables au seul motif qu’ils n’étaient pas nés « comme il faut ». Aux heures sombres de l’Occupation, l’innocence ne leur a pas été accordée. Cela rappelle furieusement d’autres formes d’intolérance abjecte : né juif, né noir, né infirme, né ailleurs, né différent… Parmi les envahisseurs de la France en 1940, il n’y avait pas que des nazis, des SS, des tortionnaires… bref des monstres. Il y avait aussi des hommes, de simples hommes embrigadés sous une bannière. Malgré leur uniforme vert-de-gris, ils pouvaient devenir amis, amant, amours de femmes françaises. Certains le furent et ainsi, naturellement, naquirent des enfants de la guerre. Songez qu’on estime en France leur nombre à deux cent mille. Cela mérite bien qu’on parle d’eux… " Et le texte qui précède en fin de livre l’interview réalisée de Daniel Rouxel, l’un de ces enfants de la guerre : " Je garde un souvenir très précis du moment où l’idée, plus exactement l’envie, m’est venue d’écrire ce récit, Né maudit. Je regardais les informations télévisées, avec plus ou moins d’intérêt, lorsque la présentatrice annonça un reportage à l’occasion de la sortie du livre de Jean-Paul Picaper, Enfants maudits. Mon attention s’est accrue à l’écoute de ceci : « On estime à deux cent mille ces enfants nés de mère française et de père allemand durant l’Occupation. Parmi eux, beaucoup ont eu à subir les brimades, les humiliations et le rejet d’une population traumatisée par cinq années de guerre. Voici donc le reportage sur l’un de ces enfants martyrs, Daniel Rouxel. » En suivant sur mon écran de télévision le témoignage de cet homme, né en 1943, que sa grand-mère enfermait dans le poulailler, que les villageois venaient voir comme un animal curieux, que ses petits camarades montraient du doigt en le traitant de « Fils de Boche », j’ai d’abord éprouvé cette morsure au cœur qui suscite colère et révolte, comme si j’étais moi-même blessé. C’est sans doute parce qu’en Daniel Rouxel, je voyais l’innocence dans toute sa vulnérabilité, livrée à la bête humaine. Quelle faute avait-il donc commise, ce garçon, pour qu’à huit ans on l’humilie en place publique ? Qui étaient-ils donc ces juges et ces exécuteurs de basses besognes ? Sans doute, l’incarnation de la bêtise mariée à la méchanceté. Et puis, j’ai attentivement écouté et observé cet homme qui aurait pu choisir, après tant de douleurs endurées, de devenir lui-même un persécuteur aigri. Au lieu de cela, Daniel a su comprendre les pourquoi du comment, et il a su garder intacte deux formidables qualités : la sensibilité et la compassion. Je n’étais plus seulement touché par le récit d’un enfant martyr, mais globalement par un être humain qui m’apparaissait d’une exceptionnelle gentillesse. Une fois achevé le manuscrit de Fils de Boche, je l’ai contacté. J’espérais qu’il accepterait de lire mon roman et de me donner son avis, car je ne voulais pas que ma fiction trahisse la réalité. Je souhaitais également lui proposer un entretien afin de mieux le connaître et, si possible, recueillir son témoignage personnel. Et cela s’est fait, aussi aisément qu’avec le meilleur des amis. L’image que je m’étais forgée de Daniel Rouxel était bien conforme à ce qu’il a su rester. "J’ajoute un mot pour remercier Daniel à qui je dois ce roman qui compte pour moi parmi mes œuvres majeures. Voici un lien vers le site de l’association Franco-allemande des enfants nés de la guerre « CŒURS SANS FRONTIERES »: http://www.coeurssansfrontieres.biz e-mail de Daniel : daniel.rouxel@tiscali.fr 72100 Le Mans

 

 
Coeurs sans frontières - Herzen Ohne Grenzen
 
 

 

cette réalité d’hier
 logo
pour ne plus recommencer
 
rodinscot
 
 
pour
 
 
"gardez les yeux ouverts"  vous rendra compte…
 
a bienTôt…                                                   
 

Charte de partenariat franco-allemande
07-08-2008

CHARTE DE PARTENARIAT FRANCO-ALLEMANDE ENTRE L’ASSOCIATION FRANCAISE CŒURS SANS FRONTIERES ET L’ASSOCIATION ALLEMANDE HERZEN OHNE GRENZEN ET L’ASSOCIATION ALLEMANDE FANTOM e.V

Adhérer aux valeurs fondamentales de l’ENTRAIDE entre tous les enfants de la guerre. Fédérer tous les acteurs dans un but humanitaire.

Signature de la Charte de partenariat

Signature de la Charte de partenariat

Article 1 

Dans le cadre d’un accord de rayonnement franco-allemand, l’Association dite « CŒURS SANS FRONTIERES » résidence le Mail 7, rue Henri Champion 72100 LE MANS et « HERZEN OHNE GRENZEN » avenue Charles de Gaulle 6 D-13469 Berlin, s’adresse aux Français et aux Allemands nés de : père allemand et de mère française ou de père français et de mère allemande, nés durant les deux guerres mondiales ou après, à leurs conjoints et descendants en ligne directe, aux couples franco-allemands ou germano-français et leurs enfants, désireux d’œuvrer en faveur de la compréhension entre les deux pays, aux volontaires actifs agissant en tant que conseillers techniques, ainsi qu’à toute association ou personne morale poursuivant les mêmes objectifs.

 logo                                                                                                                                                       

Samedi 22 novembre de 9h à 12h30 et de 14h30 à 18h

Enfants des guerres : brisons le silence

logo

 

 

Enfants nés d’un soldat allemand et d’une française pendant la Seconde Guerre mondiale, enfants nés dans les Lebensborn nazis, ces « haras » raciaux imaginés par les nazis pour faire engendrer par des aryens soigneusement sélectionnés ce qui devait aboutir à la « race supérieure », …
 

 

Denonciation

Pour mieux comprendre leur destin, rendez-vous au Mémorial de Caen le samedi 22 novembre autour du témoignage de Jean-Daniel Rémond, né dans un Lebensborn. Venez écouter les analyses d’historiens (Fabrice Virgili, Pierre Rigoulot) ou de journalistes (Gilles Perrault), …

À 20h30, projection du film Tondues en 44 suivie d’un débat en présence du réalisateur Jean-Pierre Carlon.

En savoir +

Journée d’étude historique « Les silences de l’Histoire ». En partenariat avec l’association Coeurs sans frontières.
Renseignements :
www.coeurssansfrontieres.com
Entrée
libre et gratuite dans la limite des places disponibles

Coeurs sans frontières - Herzen Ohne Grenzen

 

Publicités
Cet article a été publié dans generation,famille,institutions. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s