bilan positif…ce n’est qu’un début…confiance à tout point de vue…Ségo…à bientôt

Ségolène joue l’opinion contre le parti

rodinscot

Ségolène Royal a pleinement intégré ces nouvelles règles. A nouveau, elle a joué l’opinion contre le parti, la base contre ses dirigeants, les Français contre les socialistes. Elle transgresse les codes socialistes, accréditant l’opposition entre le « vieux parti » et la rénovation qu’elle appelle de ses vœux. Son assise dans le parti est pourtant largement fondée sur le soutien des fédérations clientélistes du sud (un paradoxe de plus).

Plus que ses positions sur le Modem, c’est sa proposition de créer un parti de masses de 500 000 adhérents qui a polarisé les socialistes contre elle. Son objectif était clair : diluer le « vieux parti » dans un parti post-idéologique perméable aux logiques d’opinion. Tony Blair avait procédé de la même manière lorsqu’il avait liquidé le vieux parti travailliste et affaibli le poids des syndicats. Cette ligne n’a été rejetée que de quelques dizaines de voix. Pourtant, Ségolène Royal qui pouvait apparaître fragilisée il y a quelques semaines reste plus que jamais dans le jeu. La phase du congrès a donné crédit à sa posture victimaire. Sa position de quasi-leader, si elle se confirme, est confortable : à la fois au dehors et au-dedans du parti, elle pourra constituer un recours si Martine Aubry échoue.

à bientôt

Rodinscot…

 

 

 

rodinsco

Publicités
Cet article a été publié dans Actualités et politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s