LA LUNE est a tout le monde…même en 69…68 et la SUITE

 
 
 
ICI VOUS étes bien..sur la…TERRE
 
 
 
rassurez-VOUS…
 
 
VENez faire…ce grand pas…avec RODINSCOT
 
 
"pour "gardez les yeux ouverts…"
 
 
 
 
 
nous vous garantissons un alunissage…PARFAIT
 
 
que VOUS soyez    SPATionaute…COSMonaute…ou tout… simplement INTERnaute
 
 
6…4 …3 …2 …1 …O…°°°°°°c’est parti…
 
 
 
ici je n’ai pas envie de faire un jeu de mot ,pas plus vous faire une pirouette artistique,ni de la sexo-morphologie.
simplement nous resituer a une certaine époque de nos vies,la vôtre ,la nôtre…pourquoi pas la mienne.
tel comme cet équipage parti au complet pour la lune, rien n’y manquait…
je m’en rappelle comme-ci c’était hier,il n’y a pas si longtemps que ça ,à bien regarder…
ce début de la mondialisation par l’image,nous avions tous le nez levé…pas dans les nuages ,ni dans les étoiles…mais bien sur un "objectf lune…"
TINTIN nous en avait fait une démo sur nos livres d’enfants,hergé lui …avait trouvé ,cette  compris
histoire avant l’heure…donc pas de surprise.il nous avait prévenu;avant que la fusée ne parte il a bien fallu constituer ces trois étages…préparer les hommes,en faire presque des hommes "mutants",ce qui  donné une autre dimension à la planéte terre
cette planéte aux trois dimensions….
ce qui à fait revenir Galilé relevé de son excommunication par l’église…quelques siecles aprés.
en ce temps là ,pas si vieux que cela a mon avis,sur terre bien sûr mai 68 surgit pour faire un pas de géant a la  vie professionnelle et sociale…une contestation était née n’en déplaise a ces messieurs des pleins pouvoirs éphémères .cette citoyenneté de la rue…et non a une raffarinade de maintenant,ni a une virtualité ministérielle actuelle.
la france de l’époque a fait un pas de géant dans son histoire sociale.
Rodinscot sortait a peine du service miltaire,de son immersion d’adolescent troublé et perturbant.le foyer du sauvoy lui avait donné en quelque sorte cette rampe de lancement pour faire un nouveau choix dans sa vie.il a été plus que bénéfique ,mis aussi salutaire,de 1961 a 1969 ?un bail me diriez vous ,je n’avais seulement que 24 ans,ma majorité était accomplie .je quitte mon entreprise nancéenne,joly constructions metalliques rue e la commanderie a nancy;la prime qui nous était octroyée de 50 fr  sur 700 fr de salaire pour"non faît de gréve" n’a pas suffit pour que je reste,mais cela m’a fait faire un virage a 180° sur la condition sociale du monde  du travail,nous étions plus de 70 professionnels,personne n’a bougé en ce mai 68,par contre de mes yeux j’ai vu les événements évolués a nancy dans certains grands groupes de nancy,c’était presque une premiére ,ce pas de géant,,avant personne n’osait et ne bronchait.nous étions dans les 30 glorieuses.
 
 
ainsi un nouveau printemps naissait ce 23 mars 69,je rentrais sur paris pour un RV professionnel ,premiére granede sortie
mon envol était pris,j’avais ce côté volontariste de mettre fin a une simpiternelle histoire de mon enfance et ce passage de l’adolescence ne m’avait pas suffisament comblé.il me fallait aussi que les 3 étages de la fusée qu’était mon expérience suffisent pour une telle entreprise;ce pas de géant je devais me le prouver,car j’avais besoin de retrouver ma vraie identité de vie,j’étais trop confiné dans la globalité du groupe ,il me fallait sortir de cette orniére.déjà le service militaire m’avait donné quelques jalons sur la responsabilité et aussi la confiance en soi,rien de tel pour vous refaire un homme.j’en étais convaincu.
 
 
 
 les trois étages de ma propre fusée se devaient … "êtres solides …" pour me libérer;
c’est donc seul que je pris mon envol,personne ne connaissait ma démarche,et je pensais que j’avais raison.
je pense ,il n’y a que comme cela que l’on réalise un"  bon départ.."
surtout ne pas se retourner,était ma devise.le but était de changer de métier ,de ville sans savoir qui j’allais rencontrer  en face ,ce grand pas en avant vers l’inconnu;je prenais la direction via Paris pour un RV professionnel vers le quai de Javel,l siége du groupe Cit,dans le domaine des télécoms,qui à la suite est devenu Cit-Alcatel…et bien longtemps Alcatel-Lucent…misére de misére,ça ne s’arrange pas en ce moment..,socialement ce groupe a perdu de sa verve ou la promotion sociale était de mise dans ce secteur;je vois qu’a Lannion ce n’était pas la panacée ,non plus,que ce soit a lannion ou Vélizy, certains cadre pont un peu participé a ce démantelement ,longtemps préparé a l’avance et ont joué le rôle de la direction,un certain encouragement a créer leur propre entreprise avec incitation au départ jusqu’au service du personnel qui ont joué la carte de la déstabilisation,empruntant le matériel de l’entreprise pour favoriser ces départs,syndicalement nous le combattions.maintenant que cela se passe dans les centres de décision ou RD ,appelez le comme vous voulez ,il y avait une volonté a vouloir démonter la synergie produductive.ces usines ingénieurs montés partout ,faire partir ce savoir faire.messieurs les cartes ont été jouées et vous avez perdu ,faute de combattants et cette crise est un élément contributif a la casse.ici je peux donner certains noms et mêmes certaines entreprises ,issu de ses retournements.il y en a pas mal du côté de la bretagne .voyez ou je veux en venir .un jour cela se saura.ici non plus est celui d’une revanche .mais plus un côté protecteur de l’outil de travail;,j’ai participé professionnellement et syndicalement aux combats du moment,Mai 1968 n’était pas loin.cette image du social était cultivée de longue dates de par les combats des mines et de la métallurgie ce côté mosellan de mon adolescence;
bon an ,mal an juillet 69 approche tranquillement,cet événement mondial le nez projeté en l’air,pour moi c’était une petite radio,le média de l’époque dans une petite chambre ,rue du puits jacob a Rennes;la bougeotte commençait a me gagner;sur europe un le soir nous écoutions ,salut les copains,pour ceux qui aiment le jazz,avec quelques vedettes de l’époque ces petits pains aux chocolats et avec ma gueule de météque,vous les avez reconnus c’était gea Dassin  et moustaki en attendant ce fameux rv spatial nous avions la tête dans les étoil.es;ce travail me plaisait,nous rénovions les installations téléphoniques,ces fameux commutateurs du systéme "grossbar" ce CP 400 avec ces barres verticales et horizontales contactées par un jeu de relais ,trés compliqué pour mes débuts.je rentrais dans un domaine technique tourt nouveau pour moi;il y avait le groupe des commutants et les transmissions ces fameuses autoroutes des télécoms,avant le spacial c’est vrai que la france avait un certain retard a ce moment là,le tout éctronique devait être équipé sur l’ensemble dela france pour 1990,ce pas de gant technologique aussi bien dans sa réalistion et la formation des hommes a été sans pareil,c’est ce qui aurait du étre fait,il y avait une volont a affaiblir ce savoir faire,xemple moulinex,aussi bien dans le développement durable que dans les nouvelles technologies,c’est une erreur de stratégie industriele de ne pas y penser dans toutes les entreprises.;la ville de REnnes ,cette capitale de la bretagne pour l’époque
 
 
 
 
 c’est une ville qui commençait a prendre son plein essor,la vie étudiante était trés animée ,ce quartier de Villejean que j’ai vu grandir de par sa population dense,ce boulevard de la T-A vec ces restaurants foyers-pensions ,ils en existiet beaucoup a cette époque,cette rue des crêpes,sa prison st Michel ,cette boîte a la mode,ce bar de nuit le "tiki" au centre,ce dépaysement plus que nécéssaire ,un nouvel essor de mon existence allais changer ma vie,mon voeu de chasteté  prôné par mes professeurs et éducateurs était loin de moi,je venais de faire connaissance d’une charmante femme,la rencontre se produisit dans un café nommé "l’angélus",ce bistrot à la mode de l’époque je l’ai revu et suis tombé dessus avec un groupe d’universitaires inter-ages,je n’ai pas manqué de prendre un cliché de ce lieu,ce fut le choc, soit plus de 40 ans en arriére;de MARS a juillet 69 déjà presque 6 mois que nous connaissions,nous venions de décider de nous marier en aout 69;
une page de ma vie affective se tournait…comme le temps passe vite lorsque l’on travaille.
 
 
ses parents étaient des coopérants en côte d’ivoire pendant la période de colonisation et fille unique par dessus le marché.j’y reviendrai un peu plus longuement par la suite;ce sont eux qi ont fait les préparatifs ,la cérémonie de mariage également,ainsi une nouvelle vie commençait pour moi ,ce vivre a deux sans éxpérience.
l’afrique ,sa culture ,les travers de la coopération n’ont pas été une tâche facile a cette époque.nous avions démaré avec 800fr et une dodoche,a deux pattes pour nous faire démarer.ces bons moments ,notre voyage de noce s’est déroulé sur un itinéraire presque pré-établi longtemps à l’avance ,d’abord st mâlo,colombey- les -deux églises,gérardmer et retour sur nancy ou je revoyais tous mes potes,mais cette fois ci j’étais marié,donc pas question de m’évader,quel plaisir ce retour.
c’est a ce moment là aussi que je fis connaissance de la vendée ,presque mes premiers fruits de mer sur place,ce monde paysan légérement en retard a cette époque en quelque sorte,il n’y avait p encore les toilettes dansv la maison,tout se faisait au dehors je commençais a découvrir profondément la france.j’ai passé plus de 20 ans sur les routes de france et de navarre pour rattrapper ce retard techonolique de l’époque.
c’est a partir de cette période que j’a été conquis par le nomadisme,l fait d’avoir été enfermé toute mon enfance ,je le vécu comme une libération.les beaux parents eux revenaient réguliérement pour les congés,j’apprenais a vivre en famille,mais avec les traditions coopérantes,ceux qui ont vécu connaissent,ensuite j’appris qu’ils étaient francs-maçons
je quittais une communauté pour découvrir un autre monde,mon cas ne les intéressais pas trop et la conception idéologique de nos vies ne correspondaient pas,je sentais comme du tiraillement,de l’affectif encore moins,une fille unique n’arrange pas toutes les choses dans un couple,en quelque sorte nous étions sur des points de désaccords assez sérieux,mais nous faisions table rase de tout cela ,l’inconscience de notrte jeunesse a fait le reste.ce nid tant désiré il était a ma porte,mais c’est là que j’ai senti que les étages de la fusée,il y manquait bien quelques éléments.je pense aussi un point éssentiel pour l’équilibre du couple.c’est vrai que je n’avais pas de modéle sur ma vie familiale,je l’ai payé toute ma vie cette lacune affective,je voulais réussir et me lancer …comme un défi a moi-même.
les années passent nous avons deux enfants et dix ans plus tard,ce grand pas de géant franchi,c’est en 1979 qu’un pas en arriére a été aussi franchi car rattrappé par mon enfance
cette découverte d’une femme que je ne connaissais pas,cette maman que j’appelerai MARTHE,je vous dis a bientôt pour vous raconter la suite
c’était en 1969 ce moment charniére et important ou toute ma vie a pris une autre dimension
 
 
à bientôt    ROdinscot
 
 
 
 
a bientôt pour la suite…
 
 
 
a bientôt….RODINSCOT
 
 
   <a href="http://www.paperblog.fr/" rel="paperblog rodinscot" title="Paperblog : Les meilleurs articles issus des blogs" >
   <img src="http://media.paperblog.fr/assets/images/logos/minilogo.png" border="0" alt="Paperblog" />
   </a>
 
 
Publicités
Cet article a été publié dans itineraire-bis d'un artiste nomade. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour LA LUNE est a tout le monde…même en 69…68 et la SUITE

  1. romane dit :

    si tu aimes bien etre sur cette terre, moi j’aime souvent etre un peu tete en l’air, dans la lune quoi, bisous romane

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s