SPHéRA…A coeurs joies…ce côté jardin poétique de la planéte

 
 
ce côté poétique de la planéte…
rencontré lors de concerts donnés
a l’occasion du jardin du souvenir.
cette journée de la paix;
 
 
ce GALLIA  par cantabile U I A caen 
et le C O U R
interprété a plusieurs reprises
ce 6 juin 2010
à l’abbaye aux dames caen
à la cathédrale de bayeux
ce poéme chanté
en l’église st nicolas caen
par le groupe a coeurs joies de normandie
sphéra de richard Crashaw
 
l’on peut dire que ce jour là …
 
le bonheur est dans le pré
l’aubépin,le rossignol…le sable danse avec la pluie.
en attendant que la pluie ne cesse de tomber
rodinscot veut reprendre en main son jardin.
 
mettre en place les filets de la récolte.
en quelque sorte …les légumes …de son travail
 
qui est tu , planéte neuve
sphére née du pur hazard
d’éphémère vie éprise ?
 
telle aussi virginale
 
Cypris secouant son sein
Cypris toue jeune et neuve
au milieu de son écume
dressa son flanc empourpré
 
toi,de ta conque natale
tu jaillis ,élan superbe !
et ivre aussitôt de mille
 
vives couleurs tu te cambres
 
et fais rouler ton sein gonflé
tournoyante sphére pleine
ety dessus tes flancs changeants
et dessus ton globe lisse
 
iris bondissante glisse
 
en cent voiles spécieuses
d’une danse fallacieuse
menant le bal tout autour
en un déluge florale
 
en floralies sidérales
 
un printemps doré s’éploie
sans limite et dilapide
la profusion de son faste
 
toutes les couleurs s"y voient
sans que s’y dicerne aucune;
leur voisinage rebelle
les formes vagues altére
là les fleuves laiteux léchent
l’astre sanglant de la pourpre
 
prés de la rose voisine
 
de si prés veille la neige
que la rose s’enneige
que la neige un peu rosit
neige de rose exaltée
rose,par neige adoucie
 
et le tout n’est que prestiges
 
d’un monde si éphémère,
ou tout court sur une sphére
qui n’est pas même de verre
(comme fut la sicilienne )
mais ^plus brillante que verre
et que verre plus fragile
bref,plus verre que verre!
 
je suis bref du vent
je suis ,oui la fleur de l’eau
ou bien, l’astre de la mer
 
jeu doré de la nature
 
vain on dit de la nature
rien qu’un songe de la nature
je suis le prix de l’éspoir vain
une des îles héspérides
 
de la beauté je suis l’écrin
 
des amants l’oeil clair -aveugle
de la gloire le coeur vide
 
je suis douce et changeante
 
belle ,brillante élégante
parée,juste fleurie,juste éclose
ornée de neiges ,de roses
d’ondes ,de flammes,d’air léger
bariolée,gemmée,dorée
 
 
 
je suis, je l’avoue … (oh! ) …rien
 à bientôt 
 
 
   RODINSCOT
 
 
 
 
 
cet endroit des salades et des arts…cette Furon’mania
a vos b^ches et a vos pinceaux…
ce RV de l’art…presque…brut
 
 
 
 
 
 
 
 
Publicités
Cet article a été publié dans Organisations. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s